• Nawal

Monsters of Verity, tome 1 : This Savage Song, V.E. Schwab


“It was a cruel trick of the universe, thought August, that he only felt human after doing something monstrous.”

Kate Harker and August Flynn are the heirs to a divided city—a city where the violence has begun to breed actual monsters. All Kate wants is to be as ruthless as her father, who lets the monsters roam free and makes the humans pay for his protection. All August wants is to be human, as good-hearted as his own father - but his curse is to be what the humans fear. The thin truce that keeps the Harker and the Flynn families at peace is crumbling, and an assassination attempt froces Kate and August into a tenuous alliance. But how long will they survive in a city where no one is safe and monsters are real...

This Savage Song est le premier livre que je lis véritablement en anglais. J'avais déjà lu le premier tome d'Harry Potter mais je connaissais tellement bien l'histoire en français que ça ne compte pas réellement. Cette fois, j'ai pu découvrir une toute nouvelle histoire dans cette langue et surtout, j'ai enfin pu découvrir la véritable plume de Victoria Schwab.


La thématique des monstres


Comme dans Vicious, This Savage Song traite de la thématique du bien et du mal, de qu'est-ce qu'un monstre, qu'est-ce être bon ou mauvais. C'est un sujet que j'aime beaucoup personnellement et j'aime la manière dont Victoria Schwab s'en empare, le décortique, le tourne dans tous les sens, met en lumière ce qu'on ne voyait pas forcément... A travers ce roman, elle plonge au cœur d'une ville pleine de monstres, de noirceur et l'explore jusque dans ses entrailles. C'est là que tout est bouleversé, là que l'on trouve des humains inhumains et des monstres faisant preuve d'humanité.

"I live in a world where shadows have teeth. It's not a particularly relaxing environment."

Un sombre univers


Victoria Schwab nous offre dans ce roman une ville tombée entre les mains des monstres. La ville de Verity est séparée en deux, Nord et Sud, chacune organisée de manière différente. J'ai eu tout d'abord un peu de mal à m'y faire mais c'était plutôt un problème de langue plutôt qu'un problème venant de l'autrice. Le concept reste intéressant et bien exploité, une fois que l'on s'y plonge.

La musique est, selon moi, la petite touche qui fait la beauté de cet univers. Certains monstres utilisent la musique (je ne vous en dis pas plus pour risque de spoilers !) et la manière dont l'autrice la décrit est envoûtante.


Des personnages se construisant sur une nuance


Les personnages m'ont énormément touché. J'ai eu un coup de cœur pour le personnage d'August que j'ai trouvé émouvant. Sa volonté de vouloir être humain, d'être bon lui donne une certaine vulnérabilité, qui contraste avec la dureté de son monde. Cela contraste également avec Kate qui porte une carapace aussi solide qu'une armure de fer. Tous deux se complètent d'une certaine manière, Victoria Schwab a le don de nous offrir des duos dynamiques.

"He could be the monster, if that kept others human."

En conclusion, ce fut une très bonne première lecture entièrement en VO. J'ai pu découvrir la véritable plume de V.E. Schwab dont je suis toujours, voire encore plus fan. Elle nous offre dans ce roman un univers sombre qui met en lumière des thématiques que l'autrice ne cesse de réinventer et nuancer grâce à des personnages forts et dynamiques.

#VESchwab #vengeance #disparition #Intrigue #résistance #musique #monstre

© 2023 by Life Is A Real Book. Proudly created with Wix.com

Contactez-moi
Retrouvez-moi
  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle