• Nawal

Bouddica, Jean Laurent Del Socorro

"Je préfère encore ma folie qui nous rêve la tête haute à ta raisonnable soumission qui nous courbe l’échine "

Angleterre, an I. Après la Gaule, l’Empire romain entend se rendre maître de l’île de Bretagne. Pourtant la révolte gronde parmi les Celtes, avec à leur tête Boudicca, la chef du clan icène. Qui est cette reine qui va raser Londres et faire trembler l’empire des aigles jusqu’à Rome ?


À la fois amante, mère et guerrière mais avant tout femme libre au destin tragique, Boudicca est la biographie historique et onirique de celle qui incarne aujourd’hui encore la révolte.


Après Royaume de vent et de colères, premier roman très remarqué qui a reçu le prix Elbakin.net 2015, Jean-Laurent Del Socorro fait son retour avec une héroïne symbole d’insoumission...

Bouddica, parfois connue sous le nom de Bodiacé, est la reine des Icènes à l’époque de l’empereur romain Claude. Dans ce roman, on découvre cette femme depuis sa jeunesse, partant de fille du roi Antédios et des deux Andrastes à Reine des Icènes, grande et insoumise. On la suit à travers son combat contre les Aigles, à savoir les Romains, pour la liberté de son peuple.


J’ai énormément apprécié ce beau personnage qu’est Boudicca. C’est une femme valeureuse, qui impose le respect de par sa simple présence. Elle a de la prestance et intimide un peu, une figure héroïque dans toute sa splendeur. Mais plus que cela également : c'est une guerrière, une princesse, une épouse, une mère, une reine... Elle représente à elle seule plusieurs facettes de la femme, ne se cantonnant pas à une seule image fixe et c'est ce que j'ai beaucoup apprécié chez elle. Mais ce que j'admire le plus, c'est son courage, sa force et sa fierté : la femme celte qui n'a pas courbé l'échine face aux Aigles. La femme qui a relevé la tête et son bouclier, qui s'est affirmée et qui a défendu ses terres et son peuple quand tout le monde se soumettait peu à peu à l'hégémonie romaine.

La plume de l'auteur crée une ambiance qui navigue entre Histoire et mythe. C'est fluide, c'est mystique, poétique... J'ai été captivée tout du long. En tant qu'étudiante en Lettres Classiques, cela m'a fait énormément plaisir de retrouver cette époque et de découvrir une figure que je ne connaissais alors que de nom.

J'ai trouvé le récit assez court étant donné le fait que l'on retrace toute sa vie, j'aurais voulu en savoir plus. Mais finalement, l'auteur construit tellement bien sa narration que cela m'a semblé juste. Il y avait tout ce qu'il fallait, ni plus ni moins. La conclusion est magnifique quoiqu'un peu triste.

En conclusion, j'ai adoré découvrir l'histoire de Bouddica, grande reine des Icènes. Si vous ne la connaissez pas encore, c'est le moment.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout