• Nawal

La Vie Invisible d'Addie Larue, V.E. Schwab

"Les anciens dieux sont puissants, mais ils ne sont pas bienveillants ni indulgents. Ils sont capricieux, aussi instable que le reflet de la lune à la surface de l'eau ou les ombres au sol par temps d' orage. Si tu persiste à vouloir les invoquer, soit prudente: prends garde à ce que tu leur demandes et sois prête à en payer le prix."

Une nuit de 1714, dans un moment de désespoir, une jeune femme avide de liberté scelle un pacte avec le diable. Mais si elle obtient le droit de vivre éternellement, en échange, personne ne pourra jamais plus se rappeler ni son nom ni son visage. La voilà condamnée à traverser les âges comme un fantôme, incapable de raconter son histoire, aussitôt effacée de la mémoire de tous ceux qui croisent sa route.


Ainsi commence une vie extraordinaire, faite de découvertes et d'aventures stupéfiantes, qui la mènent pendant plusieurs siècles de rencontres en rencontres, toujours éphémères, dans plusieurs pays d'Europe d'abord, puis dans le monde entier. Jusqu'au jour où elle pénètre dans une petite librairie à New York : et là, pour la première fois en trois cents ans, l'homme derrière le comptoir la reconnaît. Quelle peut donc bien être la raison de ce miracle ? Est-ce un piège ou un incroyable coup de chance ?


Embarquée dans un voyage à travers les époques et les continents, poursuivie par un démon lui-même fasciné par sa proie... jusqu'où Addie ira-t-elle pour laisser sa marque, enfin, sur le monde ?

Deux jours après avoir terminé cette lecture, j'ai encore du mal à mettre les mots dessus. Coup de foudre. Magique. Mature. Mélancolique. Puissant. Des mots me viennent sans pour autant former de propos cohérents et construits. Mais je vais tout de même essayer.

En débutant ce roman, je savais qu'il allait me plaire. Ce n'est un secret pour personne, j'aime énormément les écrits de V.E. Schwab et j'ai attendu avec beaucoup d'impatience celui-ci, sachant qu'elle y avait mis une part plus importante d'elle-même que dans ses précédents romans. Mais je ne pensais pas qu'il allait me faire un tel effet.

Si Shades of Magic a été un coup de cœur dès le début, celui-ci a été un coup de foudre. Je ne saurais pas vous expliquer la différence mais je vous dirais ceci : les personnages de Shades of Magic m'ont fait rêver et sont ce que j'aspire à être. Les personnages de la Vie Invisible d'Addie Larue sont des personnages dans lesquels je me vois reflétée. Je me retrouve dans le besoin de liberté et d'indépendance d'Addie, je me retrouve dans la mélancolie d'Henry.

Tout au long du roman, je me suis retrouvée dans une petite bulle, au fin fond de mon lit, Florence + The Machine dans les oreilles, coupée du monde et du temps. J'ai parcouru les siècles et les rues de New York et de Paris en compagnie d'Addie, j'ai suivi son histoire invisible aux yeux du monde. Si certains ont eu du mal à s'attacher aux personnages et à l'intrigue de ce roman contemplatif, j'ai personnellement été engloutie par lui. J'ai été plongée au cœur du récit, happée par l'histoire. Il n'y a certes pas d'actions héroïques comme on peut le voir dans ses autres romans mais cela ne m'a absolument pas gêné car cela a laisser la place aux personnages de grandir et de briller. Tout repose sur Addie, Henry et Luc. Sur leur histoire, leurs relations, leurs émotions, leur évolution... Ces trois personnages sont le socle de ce roman dont je suis tombée amoureuse.

L'ambiance, plongée au cœur de l'art sous toutes ses formes m'a énormément plu. Quel plaisir de voir un personnage lire le latin et le grec ancien ! L'univers fait d'anciens et de nouveaux dieux, de démons dans la nuit qui exaucent vos prières a été particulièrement intéressant à lire et permet un moment de réflexion sur les mythes mais aussi sur soi-même.


Pour conclure, cette histoire et ces personnages me hanteront encore très longtemps. C'est définitivement un livre que je compte relire encore et encore car il y a tant à en tirer... Je me souviens de toi, Addie Larue.

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout