• Nawal

Le Château de Hurle, Diana Wynne Jones

« Attrape une étoile filante,

Fais qu’une mandragore enfante,

Dis-moi où sont les ans passés,

Qui du diable a fendu le pied,

M’enseigne à ouïr les sirènes,

Parer les brûlures de la haine,

M’apprend

Quel vent

Pousse un cœur honnête en avant. »

Au cœur de la contrée magique d’Ingarie, dans le charmant village de Marché-aux-Copeaux, Sophie s’ennuie. Seule dans sa chapellerie, elle a accepté son destin d’aînée de la famille, et de vivre dans l’ombre de ses sœurs, résignée ainsi à un avenir routinier. Après tout, tel est l’usage…

Lorsqu’un beau jour, la jeune fille a le malheur d’offusquer la sorcière des Steppes, celle-ci lui dérobe 60 ans de sa vie, la laissant vieille et démunie. Cherchant désespérément un moyen de briser le sortilège, la jeune chapelière sera amenée à pactiser avec le démon du feu, Calcifer. Vivant dès lors dans un étrange château ambulant dont les secrets restent entiers, Sophie entame une extraordinaire aventure à la recherche de sa jeunesse volée, prête à reprendre en main son destin. Un périple jalonné de dangers et de rencontres hautes en couleur…

En très grande fan du film d'animation Le Château Ambulant des studios Ghibli, c'est avec une immense joie (traduisez cela par des cris et une danse de la joie) que j'ai accueilli la nouvelle de la réédition du livre par les éditions Ynnis.


Ce livre m'a enchanté et cela dans tous les sens du terme. Je me suis retrouvée embarquée dans une intrigue rocambolesque, assez peu semblable à l'adaptation, bien plus développé et complexe. Elle est d'ailleurs parfois un peu difficile à suivre mais ce n'est pas grave parce que les personnages principaux sont tellement incroyables, que l'on pourrait les suivre jusqu'au bout du monde les yeux fermés. J'ai néanmoins été un peu perdu dans la complexité des identités des personnages et des relations qui les liaient les uns aux autres. Beaucoup de fils se croisent, forment des noeuds, se détachent... Je me suis donc retrouvée avec une belle pelote de fils aux couleurs multiples. Mais ce n'était pas grave car j'ai pris un plaisir immense à redécouvrir des personnages que je connaissais et à découvrir de nouveaux avec tout autant de plaisir. J'ai adoré me retrouvée dans les pensées et les émotions de Sophie, de voir Hurle à travers son regard (beaucoup moins sympathique !) et de fraterniser à nouveau avec Calcifer, l'esprit flamboyant qui régit ce château ambulant. Cela m'a apporté un regard nouveau sur cette histoire que j'adore regardé, lui donnant du relief et une profondeur qu'aucun film ne peut malheureusement pas faire.

Sophie, la jeune mamie

J'ai donc retrouvé Sophie, jeune chapelière, aînée maudite d'une sororité, qui, certes douée dans son métier, s'ennuie tout de même un peu. C'est un personnage assez résigné, qui a la malchance d'avoir offensé la mauvaise personne, la Sorcière des Steppes. La voilà donc transformée en grand mère, forcée de fuir sa maison et sa chapellerie. Bon an mal an, elle trouve refuge dans le château du fameux Hurle, magicien admiré et craint par tous et toutes.

Hurle, un magicien gentlemen pas si gentlemen

J'ai adoré redécouvrir le personnage de Hurle sous le regard amer et soupçonneux de Sophie. Magicien à la réputation médiocre (manger le coeur des jolies jeunes filles n'est apparemment pas bien vu dans ce monde...), il rentre un jour dans son château pour y trouver une vieille femme qui s'y impose comme femme de ménage. Hurle change beaucoup au niveau de la personnalité par rapport à l'adaptation. C'est un jeune Don Juan qui tombe sans cesse amoureux de belles jeunes filles et qui ne renonce à elle qu'une fois que celle-ci succombe à son charme. Il est égoïste, superficiel et lâche. Ce sont ses défauts qui sont au coeur des problèmes que rencontrent les personnages tout au long du roman. Mais malgré tout cela, c'est un personnage auquel je me suis tout de même beaucoup attaché (et totalement amoureuse de la version Ghibli).


Une intrigue rocambolesque

Je ne saurais vous résumer les différentes intrigues qui sont racontées dans ce roman. Comme je le disais avec les personnages, les intrigues s'entremêlent, se nouent, se dénouent pour reformer un autre noeud encore... On se laisse totalement guider par les personnages dans ce voyage abracadabrant dont ne semble ressortir aucune en particulier, mise à part la résolution de la malédiction de Sophie.

Pour conclure, ce fut une lecture addictive et ô combien plaisante, qui m'a permis de redécouvrir une histoire et des personnages que j'ai adorés à l'écran. La plume de l'autrice est tout aussi belle que son univers et la complexité de ses personnages. Je recommande chaudement aux personnes qui ont aimé la version de Ghibli (même si objectivement parlant, l'adaptation n'est pas fidèle...) et a ceux qui veulent découvrir une intrigue dynamique et des personnages complexes et originaux.

© 2023 by Life Is A Real Book. Proudly created with Wix.com

Contactez-moi
Retrouvez-moi
  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle