• Nawal

Liavek, Megan Lindholm, Steven Brust et Gregory Frost

"Ce qui caractérise un individu, ce sont les choses qui le rendent unique, intéressant et digne des attentions de ses amis, ennemis, amoureux et relations d’affaires. Mais quand il s’agit d’un cadavre… seuls les embaumeurs se soucient de ce qui le rend unique, intéressant et digne d’attention. Ne lui ressemble pas trop, Kaloo. Ne te persuade pas que tu hais alors que tu ne veux qu’aimer. Et, écoute-moi. Je me fiche qui tu veux aimer. Même s’il s’agit de lui. Mais ne t’avise pas de te fourvoyer comme ta mère l’a fait. Ne t’en avise pas, ma fille !"


Dans la majestueuse cité portuaire de Liavek, les habitants reçoivent une dose de « chance » chaque année, le jour de leur anniversaire. La plupart des gens ne peuvent utiliser ce pouvoir, seuls les sorciers ont appris à le manipuler, souvent à leur propre profit. Kaloo, une jeune orpheline, sent qu’elle pourrait apprivoiser et développer sa « chance », mais comment faire alors qu’elle ignore sa date de naissance ? Taraudée par cette question, elle consulte un mage pour tenter de lever le voile sur ses origines. Commence pour elle une quête initiatique qui l’emmènera sur des sentiers dangereux. Certains mystères devraient rester dans l’ombre...

Évidemment, qui dit Megan Lindholm (Robin Hobb) qui un oui immédiat pour moi ! C'est donc ce que j'ai répondu aux éditions ActuSF quand Liavek est apparu dans ma liste de choix.

Liavek est une ville portuaire apparemment assez connue dans le monde de la Fantasy, inventée par Emma Bull et Will Shetterly, et reprise par la suite par d'autres auteurs, dont Megan Lindholm, Steven Brust et Gregory Frost dans ce recueil de nouvelles. Je ne connais personnellement aucun autre écrit sur Liavek et c'est avec ce recueil que j'ai plongé pour la première fois dans cet univers.

Dans cette ville, on voit évoluer deux personnages à travers un dialogue de nouvelles : Kaloo et le Comte Dashif.

J'ai eu une nette préférence pour le personnage de Kaloo ainsi que ses nouvelles en général. La plume de Megan Lindholm m'a de nouveau conquise, tout comme son personnage plein d'ambition et d'une volonté de fer. En effet, malgré la réticence de ses parents adoptifs à s'approcher de la magie, malgré le fait qu'elle ne connaisse pas sa date de naissance, cela ne l'empêche pas de se lancer à la recherche de sa dose de "chance" et d'essayer de s'en servir.

Les nouvelles dont le comte Dashif est le personnage central ont été une lecture un peu plus compliquée pour moi. Je n'ai pas trop accroché au style de l'auteur qui m'a souvent perdu dans l'action qui se déroulait. J'ai souvent eu l'impression que des choses m'échappaient, je suis revenu parfois en arrière, relisant certains passages pour tenter de mieux comprendre, ce qui coupe l'immersion dans le récit. De plus, le comte Dashif est un personnage qui m'a été antipathique. Ses manières manipulatrices, calculatrice m'ont dérangé, ce qui est un effet recherché par l'auteur je pense et donc très réussi.

Concernant l'intrigue, de par la lecture un peu compliquée des nouvelles du comte Dashif, elle m'a paru difficile à suivre. C'est sans doute également dû au fait que je ne connais pas tout à fait l'univers et j'ai sans doute raté quelques références et subtilités. Les nouvelles de Kaloo m'ont par contre embarqué dans l'aventure de la jeune fille et j'ai pu apprécier le déroulé de l'intrigue à travers ses yeux ainsi que l'évolution de sa relation avec le Comte, que j'ai trouvé très intéressante et bien mené des deux points de vue.

Pour conclure, ce fut une lecture en demie teinte mais tout de même globalement plaisante. Les personnages sont intéressants, bien construits et profonds. La structure des nouvelles fait l'effet à la fois d'un dialogue et d'une confrontation entre deux personnages au caractère fort dont on prend plaisir à découvrir les aventures.

8 vues0 commentaire

© 2023 by Life Is A Real Book. Proudly created with Wix.com

Contactez-moi
Retrouvez-moi
  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle