• Nawal

Rouille, Floriane Soulas

"Elle n’avait rien à faire ici, tout son corps le lui hurlait. Chaque jour, chaque caresse des hommes, chaque sourire d’envie qu’on lui adressait la révoltait. Sa place n’était pas dans un bordel."

Paris, 1897. Les plus grandes puissances européennes se sont lancées à l’assaut de la Lune et de nouveaux matériaux découverts sur le satellite envahissent peu à peu la Terre. Ces grandes avancées scientifiques révolutionnent l’industrie et la médecine, mais pas pour tout le monde. Et dans les faubourgs, loin de l’hyper-centre protégé par le dôme sous lequel vivent les puissants, le petit peuple de Paris survit tant bien que mal. Violante est une prostituée sans mémoire, ignorant jusqu’à son âge réel. Dans un monde où son désir de vérité passe après celui de ses clients et de ses patrons, la jeune fille tente de retrouver la trace de ses origines perdues. Alors qu’une vague de meurtres particulièrement horribles ensanglante la capitale, Satine, son amie et seul soutien, disparaît dans d’étranges circonstances. Violante, elle, se voit offrir une porte de sortie à ce demi-monde violent qui la retient prisonnière, mais décide malgré tout de prendre part aux investigations.

J'ai entendu beaucoup de bien des écrits de Floriane Soulas sans jamais avoir pris le temps de découvrir sa plume. En voyant Rouille dans les rayons le mois dernier, je me suis dit pourquoi pas maintenant.


Je tiens tout d'abord à prévenir que Rouille est un livre sombre et rude. Plongé au cœur de la misère de Paris, on suit Violante, une jeune fille prostituée et amnésique qui voit sa meilleure amie disparaître horriblement. L'univers est cruel, l'intrigue nous embarque dans les pires atrocités dont est capable l'être humain. On nous présente des personnages aussi corrompus les uns que les autres. Personne n'est innocent dans cette histoire. Et c'est ce que j'ai préféré. J'ai énormément apprécié la manière dont l'autrice crée des nuances au sein de l'obscurité humaine, au point où l'on s'attache même parfois à certains personnages que l'on aurait méprisés autrement. Tout cela est abordé au moyen de nombreuses thématiques : drogues, prostitutions, expériences scientifiques, gangs, différence de classe sociale... Le tout permet de dresser différents portraits tous aussi intéressants les uns que les autres.

J'ai aimé le personnage de Violante, jeune fille ayant grandi bien trop vite. Elle nous change des héroïnes adolescentes que l'on peut généralement trouver dans un roman. Elle est animée par la colère et la détermination et navigue entre deux personnalités pour tenter de survivre et découvrir qui elle est réellement. J'ai trouvé sa quête d'identité intéressante, la manière dont elle est abordée mais surtout la manière dont elle se termine. J'aurais aimé un peu plus d'approfondissement de ce côté mais l'intrigue principale étant déjà bien complexe, cela aurait sans doute été un peu trop.

Petite mention spéciale pour l'ambiance steampunk que j'ai beaucoup aimée et que j'ai trouvé bien exploité ainsi que le personnage de Jules auquel je me suis attachée.

Pour conclure, ce fut une très bonne lecture, qui m'a glacé et captivé, avec des personnages intéressants et nuancés, nous offrant un tableau noir et rude de la survie.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout