• Nawal

Tu comprendras quand tu seras plus grande, Virginie Grimaldi

"Mon cheminement n’est pas terminé. Je suis en cours de réparation, il me reste quelques impacts et c’est seule que je compte m’en occuper. Quand j’aurai terminé, j’espère être assez solide pour reprendre la route en n’ayant plus peur de ce qui m’attend."

Après l'énorme coup de cœur que j'ai eu pour Quand nos souvenirs viendront danser, j'ai voulu découvrir un peu plus la plume de Virginie Grimaldi. J'ai donc tenté Tu comprendras quand tu seras plus grande, qui partage le thème des personnes âgées avec le premier.


Si j'ai retrouvé une plume drôle et émouvante ainsi que des thématiques liées à la vieillesse, ce ne fut pas un coup de cœur comme Quand nos souvenirs viendront danser. J'ai eu du mal à m'attacher au personnage principal, Julia, avec qui pourtant je partage l'intérêt pour la psychologie. Je l'ai trouvé assez pessimiste, parfois même égoïste et dans le jugement. Ses préjugés envers les personnes âgées m'ont un peu dérangé par moments, même si j'ai apprécié l'évolution qu'elle fait de ce point de vue-là au fur et à mesure du roman.

Les personnages secondaires sont par contre attachants. J'ai aimé découvrir la personnalité des résidents des Tamaris, leur histoire, leur vision de la vie... J'en ai autant appris que Julia au contact de ces personnages qui sont sur la fin de leur vie et qui voit le monde d'un œil différend. J'ai également bien aimé le personnel, notamment Marine et Greg que je trouve adorable et drôle.

La romance est assez prévisible malheureusement même si elle reste mignonne et attendrissante. Julia apprend à faire le deuil de sa longue relation avec Marc, relation nuancée au départ, qui permet d'aborder des thèmes intéressants comme l'importance de la présence de l'autre, du soutien accordé... Cette rupture permet à Julia de se recentrer sur elle-même, de faire son deuil à son rythme, à sa manière et de faire le point sur sa vie. J'ai bien aimé cette remise en question qui touche pas mal de sphères différentes dans sa vie (amitié, travail, famille...).

La fin en revanche ne m'a pas plu. Je n'ai pratiquement rien compris au plot twist, cela m'a beaucoup perturbé dans ma lecture et une fois que j'ai fini par comprendre ce qui se passait, l'idée ne m'a pas plu. La toute fin est également assez prévisible et c'est donc sur une note un peu décevante que j'ai refermé le livre.


Pour conclure, ce livre ne fut pas à la hauteur de mes attentes après le gros coup de cœur pour Quand nos souvenirs viendront danser, mais il reste néanmoins une agréable lecture. J'ai aimé rencontrer les résidents des Tamaris et accompagner Julia dans sa reconstruction d'elle-même, même si quelques points m'ont un peu dérangé et que la fin n'a pas été à mon goût.

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout