© 2023 by Life Is A Real Book. Proudly created with Wix.com

Contactez-moi
Retrouvez-moi
  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle

November 10, 2019

November 10, 2019

October 16, 2019

September 5, 2019

September 1, 2019

Please reload

Posts Récents

PAL : Novembre

November 10, 2019

1/5
Please reload

Posts à l'affiche

Fantastique VS Merveilleux

June 13, 2017

Le Fantastique et le Merveilleux peut sembler être la même chose. Après tout, nous retrouvons des créatures surnaturelles, de la magie et des choses incroyables dans les deux. Mais il y a des différences importantes entre ces deux registres.

 

Définition du registre Fantastique

 

 

Le fantastique fait entrer l'étrange et/ou le surnaturel dans un cadre normal et ordinaire. C’est tout d’abord un monde réel, tel que nous le connaissons. Puis, peu à peu, on introduit des événements qui sorte du commun, des événements étranges que l’on ne peut pas expliquer rationnellement. Cette intrusion représente un danger. Le narrateur s'exprimant le plus souvent à la première personne, le lecteur ne sait pas si cette menace est réelle ou si cela provient de l’imagination du narrateur. Cette incertitude est omniprésente dans le fantastique et entretient le suspense du lecteur du début à la fin.

 

 

Définition du registre Merveilleux

 

​​Merveilleux vient du latin mirabilia, qui signifie "choses étonnantes". Dans ce registre, la magie, le surnaturel et la féerie sont omniprésentes du début à la fin. C’est un monde totalement à part où la magie va de soi. Elle est acceptée et n’est pas remise en question. Des humains ont des pouvoirs surnaturels et côtoient des elfes.

 

 

 

Différences fondamentales
 

Dans un récit merveilleux, les choses surnaturels sont acceptées comme allant de soi par le lecteur. On observe de sa part une confiance, l'auteur ayant bien ménagé l'arrivée du merveilleux pour qu'il passe inaperçu. Personne ne s'étonnera donc dans un conte de fées de l'existence de dragons ou des sorcières. C'est un récit totalement irréel qui présente un bestiaire extraordinaire et de la magie.

Dans un récit fantastique, on reste ancré dans la réalité. L'événement surnaturel n'est pas admis comme tel ; il crée une hésitation de la part du héros et du lecteur, qui peuvent soit trouver une explication rationnelle de l'événement, soit pencher pour son caractère surnaturel. Mais le fantastique prend fin dès qu'une réponse tranchée est apportée. C'est l'hésitation entre le réel et l'irréel qui intervient à cause de faits inexpliqués dans un univers qui s'apparenterait à celui dans lequel nous vivons.

 

Transition

 

On peut très bien, dans un roman, passer du fantastique au merveilleux. En effet, dans 16 Lunes, Ethan se pose tout un tas de question sur le comportement étrange de Lena et de son oncle. Ici, nous nous trouvons donc dans un récit fantastique, car c’est un monde dans lequel nous vivons et qu’Ethan pense qu’il devient fou, que tout ce qu’il voit n’est que le fruit de son imagination. Or, quand il accepte le fait que Lena est une enchanteresse et qu’elle a des pouvoirs, nous basculons dans un récit merveilleux.

De même pour Harry Potter, quand Harry ne comprend pas les événements étranges qui se passent au début du premier tome, nous nous trouvons dans un registre fantastique, qui bascule dans du merveilleux quand Hagrid lui explique qu’il est un sorcier.

 

Quelques exemples…

 

Livres Merveilleux : Le Seigneur des Anneaux, Le Trône de Fer, Le Paris des Merveilles

Livres Fantastique: les nouvelles de Stephen King, d’Edgar Poe, Le Portrait de Dorian Gray

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload