© 2023 by Life Is A Real Book. Proudly created with Wix.com

Contactez-moi
Retrouvez-moi
  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle

November 10, 2019

November 10, 2019

October 16, 2019

September 5, 2019

September 1, 2019

Please reload

Posts Récents

PAL : Novembre

November 10, 2019

1/5
Please reload

Posts à l'affiche

Les Sirènes

July 4, 2017

On connait les sirènes sous deux formes différentes. La première, issue de la mythologie grecque, est une créature marine mi-femme mi-oiseau. La seconde, issue du folklore scandinave, est une créature mi-femme mi-poisson.

 

Origines

 

Mythologie scandinave :

 

Dans la mythologie scandinave, on trouve l’origine des sirènes dans les récits de navigateurs qui les confondaient avec des espèces animales rares telles que les lamantins ou les dugongs : la longue queue des lamantins, leurs mamelles, qui évoquent des seins, ainsi que leurs cris plaintifs sont rapprochés de l’apparence physique et des chants que la tradition prête aux sirènes.

Dans de nombreux récits, les sirènes sont représentées avec un miroir et un peigne. Selon Édouard Brasey, ces créatures océaniques se regardent dans un miroir, qui symbolise la planète Vénus dans la tradition astronomique. Aphrodite, la déesse de l’Amour née de l’écume marine, est souvent représentée avec un miroir d’or. Même si elle n’a pas de queue de poisson, elle serait « l’ancêtre des sirènes et la protectrice des marins ».

De nombreuses légendes européennes parlent des sirènes, vivant non seulement dans la mer, mais aussi dans les rivières et les petits cours d’eau. Elles portent le nom de sirènes, mais leur description est généralement conforme à l'imagerie traditionnelle : des êtres moitié femme et moitié poisson.

 

Mythologie grecque :

 

L’origine des sirènes n’est pas claire.

Dans certaines versions, elles sont les filles du fleuve Achéloos et de la Muse Calliope.

Une autre explication de leur métamorphose en attribue la cause à la colère d’Aphrodite. La déesse de l’Amour les affubla de pattes et de plumes tout en conservant leur visage de jeunes filles parce qu’elles avaient refusé de donner leur virginité à un dieu ou à un mortel. Mais certains mythes disent que les sirènes proviennent de la première amante de Zeus, Lamia qui reçut la malédiction d'Héra et elle eut un corps de poisson.

 

Mythe

 

Mythologie scandinave :

 

Selon certains récits, elles sont immortelles.

Durant les deux premiers siècles de leur vie elles s’amusent et découvrent l’océan. Mais ensuite elles se sentent seules et veulent aimer et se faire aimer par un humain. Elles sont généralement représentées avec une queue de poisson d'un seul tenant ou divisée en deux. Dans l’imaginaire celte, la sirène séduit les pêcheurs en mer et enlève les enfants.

 

 Mythologie grecque :

 

Selon la tradition homérique, les sirènes sont des divinités de la mer qui séjournent à l’entrée du détroit de Messine en Sicile. Musiciennes dotées d’un talent exceptionnel, elles séduisaient les navigateurs qui, attirés par les accents magiques de leur chant et de leur musique, perdaient le sens de l’orientation, fracassant leurs bateaux sur les récifs où ils étaient dévorés par ces enchanteresses.

Une autre version explique qu’elles charmaient les hommes de leurs chants afin de les entrainer vers une vaste prairie, couverte d’ossements et de chairs desséchées des précédents marins.

 

Dans quels livres les trouve-t-on ?

 

On retrouve les sirènes dans de nombreuses œuvres littéraires.

Leurs origines se trouvent dans les récits d’Homère et Ovide. Il y a également le conte d’Anderson, dont les studios Disney se sont inspirés pour créer Ariel ou encore dans Peter Pan.

 

 

Mais nous pouvons également trouver les sirènes dans La Sirène de Kiera Cass, qui reprend le mythe des sirènes poissons qui mènent des navires à leurs pertes grâce à leur voix.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload