© 2023 by Life Is A Real Book. Proudly created with Wix.com

Contactez-moi
Retrouvez-moi
  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle

November 10, 2019

November 10, 2019

October 16, 2019

Please reload

Posts Récents

La Passe-Miroir, La Mémoire de Babel, Christelle Dabos

November 20, 2019

1/6
Please reload

Posts à l'affiche

Shades of Magic, V.E. Schwab

April 1, 2018

 

 « Gris pour la ville sans magie.

Rouge pour l'empire prospère.

Blanc pour le monde affamé. »

 

Un autre monde vous attend, là, de l'autre côté du mur...

 

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d'un monde à l'autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l'âme. Le nôtre est gris, sans magie d'aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d'air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu'on s'y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l'a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s'y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

 

Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C'est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l'a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l'irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu'une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

Un univers avec plusieurs Londres ? Un monde plein de magie ? Une couverture magnifique ? Ce livre est fait pour me plaire! L’intrigue m’a tout de suite attirée et ce fut un véritable coup de cœur comme prévu.

 

Kell, l’Antari taciturne

 

Kell est l’un des derniers magiciens de sang qui existe sur les différents univers qui peuple ce livre. C’est un personnage solitaire, recueilli par la famille royale. S’il est très attaché au prince, qu’il considère comme un frère, il persiste à penser qu’il ne fait pas vraiment partie de la famille et qu’il n’a d’importance pour ses parents adoptifs uniquement à cause de sa nature. C’est un jeune homme assez triste, qui m’a tout particulièrement touché. Il vagabonde de Londres en Londres, sans attache, collectant au passage de petites babioles des différents mondes, qu’il garde jalousement dans une petite chambre d’auberge. C’est un personnage qui a un pouvoir très rare et qui fait de lui une personne puissante mais sa personnalité contraste avec ses capacités. J’ai beaucoup aimé son point de vue.

 

Lila Bard, la voleuse intrépide

 

"Je préfère partir à l'aventure, quitte à en mourir. Tout plutôt que de vivre immobile."

 

Lila Bard est un personnage qui sort de l’ordinaire. C’est une jeune femme qui profite de sa masculinité pour se protéger. Elle vagabonde et chaparde un semblant de liberté sous l’apparence d’un homme à chaque fois qu’elle en a l’occasion. C’est quelqu’un de tout aussi solitaire que Kell et de très indépendant. On pourrait la représenter comme un chat qui se faufile dans les rues, prête à bondir sur ses proies. C’est un personnage très fort, qui ne faiblit jamais. Elle joue avec le danger, se rapprochant de la mort comme on s’approche du précipice et ne fait marche arrière que quand elle se sent basculer.

 

Lila et Kell, une relation naturelle

 

« - C'est en quel honneur ?

- Pour me porter chance. »

 

Pendant une bonne partie du livre, on n’attend qu’une seule chose : que les deux personnages se rencontrent enfin. L’auteure joue tellement bien sur le suspense qu’on en vient à penser qu’ils ne vont jamais se croiser ! Finalement, quand elle exauce enfin notre prière, c’est au moment où l’on s’y attend le moins et de la manière la plus incongrue qu’il soit.

C’est donc une relation qui commence de manière assez originale. Ils prennent un mauvais départ mais un lien se tisse tout de même entre eux au fur et à mesure de l’histoire, de manière tout à fait naturelle. Ils s’habituent peu à peu à la présence de l’autre au point de développer une certaine complicité, une connexion, qui rend leur relation profonde et intense. J’ai apprécié la manière dont l’auteure les fait évoluer tous les deux, ainsi que la manière dont elle continue à nous surprendre.

En effet, quand on découvre le personnage de Kell et celui de Lila, on s’attend à ce que Kell soit le plus fort des deux, de par ses pouvoirs mais aussi son statut. Mais étonnement, il s’avère que c’est elle qui a une plus grande force d’esprit. Elle est plus maligne et perspicace, se méfiant du pouvoir par prudence. C’est la plus impulsive et la plus intrépide mais c’est paradoxalement celle qui ne cède pas à l’appel de la magie. J’ai tout particulièrement adoré la dynamique du duo et j’espère que l’auteure continuera à nous en régaler dans le deuxième tome !

 

Kell et Rhy, une fraternité authentique

 

Si Kell et Rhy ne partagent pas de liens de sang, cela ne les empêche pas d’éprouver un véritable attachement l’un à l’autre. Ce sont des frères d’armes qui partagent une relation fraternelle très forte. Rhy est la seule famille de Kell, c’est celui qui le connaît le mieux et qui l’aime tel qu’il est. Quant à Kell, il est prêt à sacrifier sa propre vie pour son frère. Ils sont chacun très différents, Rhy aussi rayonnant qu’un soleil, extraverti, sociable, et Kell, l’ombre, le taciturne et réservé. Et pourtant, ils se comprennent et s’aiment profondément. C’est une très belle relation émouvante qui fait rêver.

 

 Une magie vivante

 

J’ai beaucoup aimé la manière dont la magie est définie dans ce livre. C’est quelque chose de vivant, qui a sa propre indépendance ainsi qu’une grande part de mystère. C’est ce qui coule dans toute forme de vie mais qui se distingue des autres choses qu’elle habite. La magie de cet univers est à la fois fascinante et inquiétante. C’est du pouvoir à l’état pur, palpable, sensible. J’ai beaucoup aimé l’ambiguïté de la magie, à la fois source de toute chose mais aussi un pouvoir dangereux.

 

Un univers inconnu mais familier


Moi qui suis passionnée par la ville de Londres, j’ai été gâtée de n’avoir non pas une mais trois villes ! En effet, cet univers comporte trois villes différentes du même nom que celle que l’on connaît tous. J’ai trouvé l’idée très intéressante, pouvoir se représenter notre Londres à nous, le gris (couleur qui lui va à ravir !) et imaginer deux autres villes se superposer à celle-ci. Chaque ville représente à merveilles trois mondes différents, avec sa propre ambiance, son propre charme.

Le Londres Rouge est fleuri, coloré et poétique, tandis que le Londres Blanc est glacial et le Londres Gris pluvieux et morne. Le peuple reflète également le monde dans lequel il vit. Victoria Schwab montre une très belle maîtrise de ses différents univers qu’elle lie parfaitement à travers les portails des Antari.

Un petit détail qui m’a fait adorer ce livre d’emblée : le manteau de Kell ! Je trouve le concept très ingénieux, qui correspond parfaitement au personnage de Kell.

 

Une aventure à perdre haleine

 

Dès le début de ce livre, nous somme happés dans ce monde très particulier qui ne cesse de nous surprendre à chaque chapitre. J’ai dévoré ce roman, écrit de manière très fluide et surtout avec une intrigue captivante. L’auteure joue avec la tension, le suspense, la surprise… C’est à en perdre haleine ! On se languit de la rencontre entre Lila et Kell, puis on est subjugué par leurs aventures à travers les trois Londres. On est plongé dans une ambiance sombre et menaçante et il est impossible de lâcher le livre tant que l’on n’arrive pas à la dernière page.

 

 

Pour conclure, c’est une histoire qui m’a transporté, qui m’a fait voyager et découvrir des personnages incroyables. C’est l’un de mes plus grands coups de cœur de cette année et je le conseille vraiment à tout le monde ! Vivement le tome 2 !

Share on Facebook
Share on Twitter