© 2023 by Life Is A Real Book. Proudly created with Wix.com

Contactez-moi
Retrouvez-moi
  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle

November 10, 2019

November 10, 2019

October 16, 2019

September 5, 2019

September 1, 2019

Please reload

Posts Récents

PAL : Novembre

November 10, 2019

1/5
Please reload

Posts à l'affiche

Le Songe d'une nuit d'Octobre, Roger Zelazny

May 8, 2019

"Je suis un chien de garde. Mon nom est Snuff. Je vis avec mon maître Jack dans les faubourg de Londres. J'aime beaucoup Soho la nuit avec ses brumes odorantes et ses rues sombres. Tout y est silencieux et nous faisons de longues promenades. Jack est sous le coup d'une malédiction depuis très longtemps et doit faire l'essentiel de son travail la nuit pour éviter le pire. Je monte la garde pendant qu'il s'active. Si quelqu'un approche, je hurle"

 

 

 

Quand le steampunk rencontre le mythe de Cthulhu.

 

Octobre. Dans 31 jours, le portail s'ouvrira et les Grands Anciens déferleront sur le monde.

 

Dracula, Sherlock Holmes, Raspoutine, le docteur Frankenstein… Ils seront tous là. Mais feront-ils partie des ouvreurs avides de pouvoir, ou seront-ils des fermeurs qui s'opposeront aux horreurs indicibles ?

 

Les familiers de ces personnages seront eux aussi impliqués dans cette murder party ésotérique riche en rebondissements. Tout particulièrement Snuff, un chien dont le maître, Jack, aime se promener la nuit dans Londres avec son grand couteau...

 

Le Jeu va commencer.

 

Quel sera votre camp ?

Il a suffi de lire les noms de Sherlock Holmes, de Dracula et du docteur Frankenstein pour que je sois tout de suite intriguée par ce roman que me proposait ActuSF en Service Presse. Le résumé à la fois intriguant et captivant a fait monter en flèche ma curiosité et c’est avec beaucoup de joie (et d’impatience) que j’ai reçu ce livre, que j’ai commencé très vite. Voici sans plus attendre mon avis !

 

 

Des personnages connus mais surprenants

 

La première chose qui m’a frappé dans ce livre a été le narrateur : le chien de Jack l’Éventreur! Malgré le résumé où il était mentionné, je ne m’attendais pas à ce qu’on suive l’histoire de son point de vue et j’ai trouvé l’idée ingénieuse. C’est dépaysant de voir les choses sous l’angle d’un chien et j’ai beaucoup aimé le style de la narration, qui rend le livre très original à mon sens. J’avais déjà lu des romans où les personnages n'étaient des animaux, mais jamais de cette manière.

La seconde chose que j’ai beaucoup appréciée concernant les personnages, est la reprise de personnages maintenant légendaires mais modeler d’une manière très particulière. En effet, on redécouvre sous un nouveau jour des personnages tels que Raspoutine ou Larry Talbot, une petite touche personnelle que l’auteur ajoute à ces personnages qu’on connaît tous.

 

 

Une ambiance symbolique et victorienne

 

Timothée Rey, dans la préface, a parlé du courant du symbolisme pour décrire l’univers de Zelazny. Et je suis totalement d’accord avec tout. Tout dans ce livre se fait dans le subtil, le sous-entendu, le non-dit. On laisse quelques indices, des symboles qui permettent de reconnaître les personnages célèbres sans jamais les nommer vraiment. Chacun vaque à ses occupations, rien ne nous est expliqué et il faut savoir lire entre les lignes tout au long du roman afin de comprendre ce qui se passe réellement. J’ai adoré suivre cette petite enquête que l’auteur pousse le lecteur à faire. Je me suis amusée à essayer de découvrir l’identité de chaque joueur et personnage, certains étant très vite identifiables et d’autres plus difficile à reconnaître. Tout ce symbolisme est mélangé à une bonne dose de style victorien que j’adore. Comment ne pas craquer devant une nouvelle version de Sherlock Holmes et une nouvelle ambiance digne de cette époque victorienne que j’aime tant ? C’est sombre, élégant, mystérieux… Ce livre a vraiment tout pour plaire !

 

Une structure originale

 

Le choix de structurer le roman un chapitre par jour était une belle idée. Cela permet de suivre l’évolution des personnages et de ce Jeu si mystérieux au fur et à mesure de l’avancée dans le mois. Chaque jour, de petites informations sont parsemées pour le lecteur, comme les petits cailloux du Petit Poucet, afin de le guider à travers cet univers si particulier. Si au départ on est un peu dépaysé, on finit tout de même par adopter la routine de Snuff et par s’habituer à cet environnement plein de mystères et totalement incompréhensible au premier abord. L’avancée des jours fait également monter une certaine pression, une appréhension de voir comment cela va finir, qui est dedans quel camps, ce qui va arriver aux perdants… Tout plein de questions nous poursuivent jusqu’à la fin et nous poussent à toujours poursuivre la lecture au point de ne plus être capable de le lâcher.

 

 

C’est donc avec beaucoup de bonheur et de frissons que j’ai parcouru les pages de ce livre qui aiguise notre curiosité et joue avec nos nerfs, nous pousse à réfléchir et élaborer des théories jusqu’à n’en plus finir. Une très belle découverte et un moment de lecture exquis !

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload